Jeu numéro 15

J’ai imaginé ce petit texte dans le cadre du Challenge d’écriture  proposé par Marie sur son blog : L’atmosphérique. Il s’agissait d’inclure les 10 mots suivants : vacances, soupape, discours, horloge, soupir, zone, accumuler, procession, candeur, rente ainsi que 5 mots de notre choix  ayant pour terminaison – aire.

Claire

Claire était une fille solaire. La première fois que je l’ai vue c’était lors d’une procession religieuse à Séville. J’étais en vacances en Espagne pendant la semaine sainte, et elle aussi.  Claire, la candeur même avec ses cheveux clairs, ses yeux clairs, son teint clair dans le clair-obscur de cette soirée ibérique… Elle dégustait une sangria et des tapas à la terrasse d’un bar, Plaza Virgen de los Reyes. Accompagnée de  son amie Brune, aussi sombre qu’elle était blonde, Claire regardait passer les pénitents encapuchonnés et les chars supportant de lourdes statues de Saints.

Quand je me suis approché de leur table, ce fut comme une véritable soupape, toutes mes inquiétudes sur l’avenir évacuées en la voyant ! Je fus attiré comme  un aimant par cette fille dont je ne connaissais pas encore le prénom. Au premier regard, je savais que nos destins seraient liés à jamais.

– Bonjour Mesdemoiselles, je m’appelle Hilaire ! Faites-moi taire si je me trompe mais, vous êtes françaises, non ?

-Comment avez-vous deviné ?  Grace à mes cheveux de geai ou aux yeux clairs de Claire ? Répondit Brune en riant

Claire, elle s’appelait donc Claire, un prénom dont je ne pourrais plus me défaire…Alors je me suis mis à genoux, oui, à genoux devant cette inconnue ! Je n’ai pas fait de long discours, j’ai simplement dit dans un soupir :

-Claire, je ne peux vivre sans vous plus longtemps, rejoignez-moi à minuit tout en haut de la Tour de l’horloge, Cuesta del Reloj et je vous ferai la plus hallucinante des propositions !

De ses yeux pastel, elle accepta sous le regard incrédule de Brune.

Je n’avais que deux heures pour trouver la bague qui scellerait ma demande en mariage. Mes faibles rentes suffiraient-elles pour acquérir un anneau digne de la blanche main de Claire ? Heureusement, j’avais accumulé pas mal de pourboires en bossant pendant deux jours comme serveur à La Cava de Betis. De quoi arrondir mon pactole.

Je courus alors vers la zone du quartier Santa Cruz réputée pour ses bijouteries. Dans une échoppe assez discrète, je tombai sur LA bague. Un anneau en or blanc serti de huit diamants roses.

Dans la nuit sévillane, tout en haut de la tour de l’horloge, je n’y ai vu que du feu. Elles étaient de même gabarit, et Brune avait caché sa chevelure sombre sous une perruque blonde.

Quelques jours plus tard, le Diario de Sevilla a annoncé la découverte d’une jeune française  au fond du Guadalquivir, tandis que moi, j’étais marié à Brune.

16 commentaires sur “Jeu numéro 15

  1. belle histoire, mais triste ! toujours optimiste (dans les fictions), je préfère imaginer que Claire, finalement pas si tenté par le narrateur et ses diamant, a préféré laisser la place à sa copine et continue à déguster tapas et sangria sous les fenêtres du palais Arzobispal 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Hello M-H
    Je te lis comme je lis Michel Bussi : avec délice 😉
    Comme quoi, il ne faut jamais trop se précipiter, dans la vie ! Mais, bon, l’erreur est humaine et les deux amies ont triché 🙄
    Et puis, les brunes ne comptent pas pour des prunes, hein !
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Un texte qui m’a littéralement embarquée!
    Jusqu’à la chute finale…fatale.
    Les belles promesses séduisent certaines femmes prêtes à tout!
    Merci pour cette belle participation

    Aimé par 1 personne

  4. Waouh ! Un drame à la Shakespeare avec des rythmes de flamenco, le tout mené tambour battant tout en y incluant, mine de rien, une flopée de mots plus divergents les uns que les autres… Bravo !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s