L’ombre

Le court texte ci-dessous m’a été inspiré par cette photo de Valentina Alexandrovna dans le cadre de l’atelier BRICABOOK numéro 390.

L’ombre du végétal sur son visage

Comme le maillage de ses veines

Sous sa peau.

Ou la toile d’une araignée

Appliquée, industrieuse.

Comme la prison d’un voile ou d’un masque

Comme une cage de perles ou de dentelle

La bouche muette d’une résignée

Le regard fixe, pétrifié, d’une mariée déçue au premier soir

Celui d’une morte que le baiser d’aucun prince ne ramènera à la vie

L’ombre d’une couronne d’épine sur son front.