Le révolutionnaire, sa femme et la révolution

france-63022_1920

Lui – Tu me demandes d’être poli ? Tu me demandes d’être poli ? Bé justement, moi, j’ai envie d’être MALpoli ! Malpoli comme le diamant brut, comme les tessons de bouteilles sur la plage avant que les vagues les rudoient, les roulent et les retournent pour les rendre lisses, hyper lisses. Alors merde, putain, fais chier !

Elle – Oh, oh STOP !! Tu me choques là ! Tu passes du lyrisme à la vulgarité avec une facilité, c’est dingue …

Lui – Je te choque ? Je te choque ? Eh bé, tant mieux, parce que justement c’est d’un choc dont tu as besoin, toi qui vois tout en rose, toi qui te crois au pays de « Oui-oui » Il va falloir te mettre au jus un de ces jours! Au jus de la violence, des inégalités, de la corruption et de toute cette merde qui nous submerge !

Elle – Et pourquoi ? A quoi ça servirait puisque je ne pourrais rien y changer. Toute cette boue, faudrait que je la ramasse toute seule ? Qui m’aiderait ? Sûrement pas toi, tu ne sais même pas mettre ton assiette au lave-vaisselle ! Tout ce que tu sais faire, c’est hurler avec tes gros mots et ta grande bouche ! Mais tu n’agis jamais, tu es bien trop paresseux ! Ta révolte, c’est quand tu n’as rien de mieux à faire… mais si les copains t’appellent pour aller voir un match de foot ou boire une bière en ville, tu les remets à plus tard, tes belles théories révolutionnaires ! Alors je vais te dire un truc, et que ça rentre bien dans ta petite caboche : Moi je n’ai peut-être pas d’idées grandioses pour ce pays ni pour le monde, mais tout ce que je fais chaque jour dans l’univers réduit de notre maison, c’est pour toi et pour les petits. Alors une fois que j’ai tout nettoyé, tout rangé, tout préparé pour votre retour dans un cocon chaleureux après votre journée au dehors, j’ai bien le droit, moi, de m’affaler sur le canapé avec mon plaid, ma tablette de chocolat au lait, et de regarder « La petite maison dans la prairie » si ça me plait ! Alors, Capiche, pt’ite tête??

Lui – Euh … Oui chérie … Repose-toi, je vais mettre le couvert …

MH

11 commentaires sur “Le révolutionnaire, sa femme et la révolution

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s