Marche éternelle

pietons

Le texte ci-dessous m’a été inspiré par cette photo de Ryanstefan dans le cadre de l’atelier BRICABOOK numéro 353. Thématique interdite: l’enfance.

 

Sur le pavé luisant, nous marchons
Et sur l’asphalte aussi, sur le goudron.
Les feuilles mortes sont des autocollants
Ou les pansements d‘une vie d’avant …

Il y a l’ombre et la lumière
Sous nos pieds, comme une rivière
Comme un courant plein d’alluvions
Un bouillant et un dormant …

Tout est gris, noir ou marron
Il y a la pluie, il y a les vents
Tous les reflets de l’illusion
L’illusion d’une vie d’avant.

A vive allure, il est passé
Le vieux camion bringuebalant
A neuf heures dix, nous a fauchés
Au cœur des cris et des grincements.

Tout est gris, noir ou marron
Nous seuls sommes blancs
Blancheur des âmes éthérées
Pâleur des vies arrachées

Sur le pavé luisant, nous marchons
A jamais, avec tous les passants
Près des voitures et des camions
Main dans la main, infiniment.

MH

12 commentaires sur “Marche éternelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s