Persuasion diabolique

jewelry-box-164134_1280– Il y aurait bien un moyen pour se payer des vélos neufs …
– Ah bon, tu penses à quoi ?
– Au collier de perles de grand-mère.
– Quoi, le collier de perles de grand-mère ?
– Bé, tu comprends pas ? On pourrait lui voler et le revendre au bijoutier.
– Quoi ??
– Mieux, TU pourrais le voler !
– Pourquoi moi ??
– Parce que tu es plus petit et plus adroit que moi ; tu te faufilerais dans sa chambre pendant qu’elle dort et tu le chiperais sur sa table de nuit. Moi je me charge de la revente.
– Mais … C’est mal …
– Mais non ! C’est pour son bien au contraire.
– Comment ça ?
– Tu as remarqué comme elle marche, de plus en plus penchée, on dirait qu’elle a une bosse… Bé, c’est à cause de ce satané collier, Il pèse beaucoup trop sur son vieux cou !
– Tu crois ? Mais pourquoi elle le met tous les jours alors ?
– Pour épater ses copines, pardi ! Parce que la femme du boucher a un diamant qui ressemble à une pyramide et que la boulangère a des boucles d’oreille tellement lourdes que ses lobes touchent ses épaules !! Alors grand-mère, pour avoir l’air aussi riche que les autres, elle se casse le cou avec son collier de perles, c’est tout.
– Tu crois ?
– Mais j’en suis sûr ! On lui rendrait un fier service en la débarrassant de ce truc, ça la ferait rajeunir de vingt ans, et tu pourrais même lui fabriquer un joli collier de nouilles à la place.
– Mais moi, j’ai peur, je préfèrerais que ce soit toi qui ailles dans sa chambre.
– Moi ? Mais tu es fou, je suis bien trop lourdaud et maladroit, je ferais forcement tomber quelque chose, alors elle se réveillerait et adieu les vélos neufs ! Tandis que toi, tu es souple et discret comme un chat, tu ne casses jamais rien, tu es une vraie perle et comme dit le proverbe, Qui est une perle mérite des perles !
– Qu’est-ce que c’est que ce proverbe ?
– C’est un proverbe très célèbre que tu devrais connaitre si tu apprenais un peu mieux tes leçons de morale !
– Quoi ?
– D’ailleurs, si tu ne m’obéis pas, je dirai à maman que tu ne fais pas tes devoirs !
– Mais …
– On ne discute pas ! C’est moi l’ainé ! Moi, je connais bien mes proverbes, je veux que grand-mère n’ait plus mal au cou, et toi tu es un sale paresseux égoïste qui veut que grand-mère souffre jusqu’à sa mort !
– D’accord, d’accord, je ferai tout ce que tu voudras …
– A la bonne heure !

MH