Origine de l’expression: C’est la fin des haricots !

beans-1001032_1920

Il était une fois une planète peuplée de haricots.
Il y en avait de toutes sortes : des blancs, des verts, des rouges, des jaunes, des Saint-Esprit à œil rouge, des nombrils de bonne sœur, des orteils de pécheurs, des nains, des mogettes, des flageolets, des cocos et des crochus de Montmagny.
Cette planète s’appelait: haricot sphère
Tout ce petit monde vivait en parfaite harmonie jusqu’à ce que l’ennui vienne à gagner cette pétulante colonie.
Les haricots auraient souhaité avoir un chef à contenter et à qui obéir… Cette existence de totale liberté commençait à leur peser.
Alors l’idée leur germa de commander une graine d’homme au Père Noël. Ils avaient ouï dire que cette espèce très répandue sur la planète bleue, était connue pour son autoritarisme et son exigence.
Dés qu’ils reçurent la graine désirée, les braves papilionacés la plantèrent dans leur jardin potager.
Neuf mois plus tard, un bébé rose et braillard naquit.
Et à partir de là, l’esclavage commença.
Pour nourrir cette bouche toujours ouverte, il fallait y déverser des litres et des litres de lait ; l’unique vache de l’étable, La Blanchette, n’en pouvait plus de se faire traire matin, midi et soir.
Quand l’insatiable enfant grandit, les haricots se mirent à la culture intensive de pommes de terre, carottes et petits pois pour rassasier ce gosier toujours plus vorace !
Il leur fallut même sacrifier La Blanchette pour satisfaire l’humain devenu un jeune homme avide de nourriture plus consistante !
Mais les bons fayots trimaient de bonne grâce pour leur Seigneur et maître, car son contentement donnait un sens à leur existence. Et puis, le tyran avait une certaine affection pour eux et quand il jouait au poker avec ses partenaires imaginaires, il les faisait rouler sur la table comme de vrais jetons de casino ! Les petits légumes trouvaient cela très amusant, seuls les haricots verts se lamentaient de ne jamais être choisis pour ce divertissement.
Un beau jour, l’être humain s’exprima pour autre chose qu’un désir de nourriture : « Moi vouloir femme ! » annonça-t-il.
Affolés, les légumineuses se mirent à courir dans tous les sens sans trouver de solution : Noël était encore loin et le temps que pousse la graine, l’homme perdrait patience…
C’est alors qu’un certain Saint Esprit à œil rouge eut une idée géniale : commander une femme sur la planète bleue.
Les terriens acceptèrent aussitôt de donner l’une de leurs femelles déjà grandies, en échange de toute une récolte de pommes de terre (ils étaient devenus obèses depuis une décennie et ne se nourrissaient plus que de frites, alors il leur fallait importer toujours plus de patates).
Le lendemain de la tractation, haricot sphère fut secouée par l’atterrissage de la plus grosse humaine qui soit ! Un convoi d’orteils de pêcheurs vint la quérir sur la plage pour la ramener au centre car elle faisait dangereusement pencher la planète vers la droite.
Toute la communauté papilionacée assista à la rencontre de l’homme et de la femme. Ils étaient vraiment très émus et certains s’écossaient d’émotion.
L’homme souriait niaisement devant sa pulpeuse moitié. Elle, grimaçait atrocement en émettant des bruits de ventre fort inquiétants … Quand tout à coup, elle prononça ces mots funestes : « J’ai faim ! » D’un bref mouvement rotatif de sa main boudinée aux ongles pointus, elle attrapa tous les haricot-sphèriens qui disparurent, indistinctement au plus profond de sa gorge grasse.
Puis, l’immonde fiancée expulsa un pet géant qui asphyxia son mâle !
Voilà à quoi en fut réduite la vaillante colonie de papilionacées … À une émission de gaz nauséabonde.

Et c’est depuis ce jour que l’on emploie l’expression : « C’est la fin des haricots »

MH

15 commentaires sur “Origine de l’expression: C’est la fin des haricots !

  1. Moi qui vit au pays du cassoulet, je t’assure que l’air n’est pas si nauséabond ! Mais tu nous as fait une belle salade de ce légume variée qu’il nous suffit en rebloguant de…repéter !

    Aimé par 2 personnes

  2. Coucou ma chère Marie-Hélène 💕.
    Wahou ! Hi hi… J’ai adoré ta petite histoire…
    Je sentais venir ce pet dès le début de ton histoire… Et il est arrivé à la toute fin !
    Une imagination qui décoiffe !!!
    Merci pour ce moment de lecture qui m’a fait bien rire !!!!
    Gros bisous à toi !🌹

    Aimé par 1 personne

  3. Mon dieu! Quelle imagination! Il faut chercher loin pour pouvoir s’éclater avec un tel délire! J’adore….même si je ne suis pas fana des haricots!!!

    >

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s