La Société des Moi

avatar-3127928_1280

 

Gilberte, une petite femme négligée au corps malingre pénètre les locaux flambant neufs de la « Société des Moi » située sur une élégante rue du chic-issime seizième arrondissement. Sur la plaquette de l’organisme que Gilberte a en main, on peut lire :

La Société des Moi (SdM) est née d’une évidence : personne ne peut être à deux endroits en même temps. Et pourtant… Dans un monde fait de contraintes et de corvées, qui n’a jamais rêvé de prendre du bon temps et d’envoyer quelqu’un d’autre accomplir une obligation à sa place ? La SdM met à votre disposition une team mondiale de doubles professionnels qui deviendront autant de « moi » que vous en aurez besoin.
Lors de votre entrevue avec Gwendoline, notre charmante hôtesse parisienne, celle-ci établira une fiche personnalisée afin de définir vos besoins et sélectionner le « moi » le plus apte à vous remplacer pour votre corvée.
Précision : nous ne sommes pas une société de sosies ni d’imitateurs.

– Bonjour chère Madame, je me présente, Gwendoline ; décrivez-moi votre corvée en deux mots.
– Voilà, mon mari m’offre une croisière sur le Nil en mai …avec lui.
– Et c’est un problème ?
– Oui, je déteste les croisières et j’adore les mois de mai à Paris
– Et votre mari, vous le détestez ou vous l’adorez ?
– Couci-couça
– Ah …Je vois où ça coince …
– Disons que je préférerais rester à Paris en mai avec Pato
– Pato c’est votre amant ?
– Non, Pato c’est mon chien
– Et vous êtes la chienne de votre chien ?
– Non, pas exactement, mais j’ai une chienne de vie… S’il vous plait, venons-en aux services que vous proposez
– Techniquement, il me serait plus facile de faire intervenir un remplaçant pour garder votre chien qu’une femme pour partager la cabine de votre époux.
– Oh, ça, je veux bien le croire, parce que Pato est d’une compagnie autrement plus agréable que mon mari, MAIS CE N’EST PAS CE QUE JE VOUS DEMANDE !
– Ce serait pourtant la formule la plus économique pour vous …
– Mais qui vous dit que je suis fauchée ??
– Je ne sais pas moi … votre manteau, votre sac, vos chaussures…
– Je porte ce qui plait à Pato !
– Et ce qui plait à votre mari, c’est quoi ?
– Les dessous affriolants et les pétasses
– Alors pourquoi vous invite-t-il VOUS à faire cette croisière ?
– Parce qu’il essaie de se soigner
– Et vous avez envie qu’il guérisse ?
– Je m’en fiche, tout ce que je veux c’est rester en mai à Paris avec Pato !

Gwendoline isole son cerveau quelques minutes pour réfléchir intensément à cette situation délicate.
Pendant ce temps Gilberte pense à son gentil Pato qui attend sa pâtée et à son emmerdeur de mari qui attend sa soupe, quand tout à coup, la voix triomphante de Gwendoline la fait sursauter :
– Pour votre premier contrat chez nous, j’ai le plaisir de vous offrir la formule gratuite de la Société des Moi
– Ah bon ? Et de quoi s’agit-il ?

Sur ces mots, la belle Gwendoline fait glisser sa jupe fendue au sol et déboutonne son chemisier de soie, laissant apparaître de superbes dessous en dentelle rouge.

– C’est moi qui partirai en croisière avec votre mari !

MH

Questionnette: Et vous pour quelle corvée feriez-vous appel à la « Société des Moi » ?

 

Publicités

5 commentaires sur “La Société des Moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s