Un appétit contrarié dans sa continuation

color-sketch-817504_640

Bon appétit ! Il parait que ça « fait plouc ». Moi, je ne le dis jamais mais j’adore qu’on me le souhaite. Dites-moi Bon appétit et je vais avoir une envie dévorante de me jeter sur un bœuf carottes, une tarte Tatin ou un veau Marengo. C’est fou ce pouvoir du mot appétit sur ma personne. Je me demande si cela vient de sa sonorité finale en « i » qui me fait immédiatement penser à de la mie de pain bien moelleuse et réconfortante.
J’ai une amie qui déteste la mie. Elle la roule en boule et la malaxe comme de la pâte à modeler ; elle ne mange que la croûte. Mon amie n’aime pas la mie, mais son mari, si.      Il dévore les boulettes qu’elle pétrit ; c’est dégoûtant, mais c’est ainsi, il lui dit :
« – Je peux manger ta mie, ma mie ?
Et elle répond :
– Oui, mon ami, mange ma mie, mais je ne comprendrai jamais comment tu peux aimer cette saloperie ! »
Au restaurant, les serveurs vous servent du bon appétit à toutes les sauces et à chaque plat. On ne leur a pas appris, à l’école hôtelière, que ça ne se fait pas ? C’est dommage parce que plus ils me le disent, plus j’ai envie de commander, des œufs mimosa par-ci, un poulet rôti par-là… Ils ne pensent pas à ma brioche qui s’arrondit de repas en repas. Ou plutôt, ils ont tout compris, bon appétit, bon appétit et le tiroir-caisse se remplit.
Mais si après le hors-d’œuvre, ils ont le malheur de me souhaiter une bonne continuation, alors là, c’est l’effet inverse. J’arrête tout de suite de manger. Me dire bonne continuation c’est comme me dire stop!
CONTINUATION, quel vilain mot ! D’ailleurs, sa première syllabe est un gros mot que je ne prononcerai pas. Puis vient l’affreuse diphtongue « UA » suivie de l’ignoble « TION » qui fait penser à amputation, accusation, incarcération, décapitation…vous vous sentez pleinement assassin de votre volaille !!
Pourtant, si j’avais vraiment la volonté de me mettre au régime, cette expression serait pour moi une bénédiction. Mais, pour qu’un serveur me souhaite une bonne continuation encore faudrait-il que j’aie commandé deux plats : Entrée plat ou Plat dessert ce qui est déjà trop quand on veut maigrir !
Je vous entends penser tout fort : QUAND ON VEUT PERDRE DU POIDS, ON NE VA PAS AU RESTAURANT !! Ce qui est vrai …On reste chez soi devant son radis et son concombre et on se souhaite à soi-même une bonne continuation pour être sûr de s’arrêter net avant le dessert !

 

MH

Petite questionnette : Et vous, quelles sont vos expressions adorées ou détestées ?

Publicités

5 commentaires sur “Un appétit contrarié dans sa continuation

  1. Moi j’ai eu l occasion d aller une fois ala Pataterie sur l’autoroute et le serveur nous sortait à toutes les sauces du «  » Régalez vous  » , on sentait tellement le séminaire de formation derrière que s en était ridicule ! Je n y retournerai jamais … hahah

    Aimé par 2 personnes

  2. « Je peux manger ta mie, ma mie ? ». J’adore !
    (ma maman m’appelle « ma mie » ! Et ça me fait fondre).

    Je vous dirais bien que votre article, « c’est-que-du-bonheur » mais je HAIS cette expression très à la mode !!!

    😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s