Une Peau d’âne de quartier

 

man giving eat donkey farm, animals and nature

Mon père, il est devenu carrément taré depuis que la daronne est morte.
Il veut se remettre à la colle avec une meuf, mais il en kif pas une dans le quartier, à part…
moi, Jennifer, sa propre gosse !
Il m’appelle sa princesse, il m’emmène au Mc Do tous les jours, il me paye des tas de trucs, c’est vraiment trop chelou !
Alors, j’ai décidé de me casser, mais il a tellement de potes dans la cité, que je flippe de me faire coincer…
Du coup, je suis allée voir Momo, le boucher. Lui, c’est le seul qui est de mon côté. Il est allé fouiller dans sa poubelle, il a sorti un truc trop dégueu et il m’a dit :
-Tiens, mets ça !
C’était super crado, une peau d’âne, avec la tête, les bouts de sabots et aussi la queue. Momo, il venait juste de trucider le bourriquot pour faire ses saucissons halal.
-Tu vas te planquer là-dessous et te tirer d’ici, et après tu vas te débrouiller pour dégoter un mec dans Paris intra-muros ! Qu’il m’a dit, Momo.
Moi, ça me dégoûtait grave de me cacher sous son truc merdique, mais j’lai quand-même fait, parce que j’avais pas le choix et que ça me bottait trop d’aller traîner dans le seizième.
Je me faisais déjà des films, j’allais me trouver un keum genre prince avec un I phone 7 et une doudoune Montcler. On allait se marier et habiter dans un loft. Il me paierait une fausse fourrure bien clean à la place de ma peau d’âne et p’têt un sac Louis Vuitton aussi…
Le mec, je l’ai tout de suite repéré. Je me suis assise en mode SDF au pied de son immeuble, rue de Passy. Il était super beau et pété de tunes. Chaque matin, il jetait la masse de fric dans ma gamelle.
Au bout d’une semaine, j’avais de quoi me payer une robe trop dar chez H&M, des chaussures à talons de quinze centimètres chez Eram et un shampoing-brushing chez Tchip.
Et voilà comment j’ai pécho mon prince de Passy !
Depuis, je reparle à mon daron. Au fait, il s’est pacsé avec Momo, comme quoi, c’est pas une femme qui lui fallait !
MH
Petite questionnette : Et vous, accepteriez -vous de vous cacher sous une peau d’âne répugnante pour atteindre votre but ?