Le pèlerinage de la discorde

coquille

 

Un pèlerinage en famille, c’était la dernière idée de tata Huguette : ça va nous ressouder, Virginie. On se voit trop peu ces temps-ci, ce sera l’occasion de nous retrouver tous, dans l’effort, le partage et le dénuement, ça va être formidable ! On marchera de Lille à Saint Jacques, j’ai déjà réservé tous les gîtes.
Alors moi, je lui ai demandé ce qu’il fallait emporter.
Ton courage, ta brosse à dents, ta foi, deux culottes, trois paires de chaussettes, un tee-shirt de rechange, ton duvet et tes chaussures de marche, ça sera amplement suffisant!
Apres son coup de fil, je me suis assise devant ma coiffeuse et j’ai pleuré ; tous ces petits pots de vernis fluorescents, ces rouges à lèvres veloutés, ces crèmes ruineuses ne seraient donc pas du voyage …Et dans mon armoire, cette robe à fleurs vaporeuse, cette veste en soie turquoise et ces escarpins aux talons aiguille de seize centimètres seraient donc condamnés à rester pendus dans l’obscurité sans aucun espoir de villégiature ? Non c’était trop injuste et ma charité chrétienne m’interdisait une telle cruauté. Certes, il ne s’agissait que d’objets inanimés, mais lorsque je les portais, il prenaient vie sur moi et contribuaient à mon éclat, à mon succès, à mon bonheur quoi …plus sûrement qu’une paire de godillots crottés, de chaussettes bouchonnées ou de vieux tee-shirts déformés.
Non, il fallait que je trouve une solution ; une solution pour satisfaire tout le monde, ma tata, la famille, mais surtout moi et ma garde-robe.
C’est alors qu’allumant la télé pour me délecter d’un nouvel épisode d’ « Amour, gloire et beauté » je vis LA pub… la pub qui allait me sauver la vie. Sur l’écran, un magnifique paquebot rempli de femmes élégantes et d’hommes chic-issimes… Ce n’est pas une croisière ordinaire, c’est une croisière MSC commentait une voix suave.
– Qu’est ce que tu me proposes là, Virginie ! Une croisière ?! Enfin, tu ne te rends pas compte, la croisière c’est la débauche… le trop boire, le trop manger, le trop flemmasser, la croisière c’est l’anti-pèlerinage par excellence !!
– Mais tata, il y a même une petite chapelle sur le Maravilloso ! Elle reste ouverte 24 heures sur 24 comme les bars ! Du coup, après la soirée cabaret et juste avant la boite de nuit tu as un battement de dix minutes pour aller te confesser !
« Crac » le bruit sec du raccrochage de ma tante me flagella le tympan. Tant pis, je la ferais toute seule ma croisière, sans ma tata, sans la famille, mais avec mes trois valises remplies à tribord !

MH

 

Publicités

Un commentaire sur “Le pèlerinage de la discorde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s